Historique

Les débuts

C’est en 2002 qu’une quinzaine de musiciens de l’Harmonie Rive-Sud décidèrent de fonder une nouvelle harmonie afin de pratiquer leur loisir préféré, la musique, dans une atmosphère de détente et de camaraderie, tout en recherchant la plus grande excellence dans l’interprétation des pièces musicales, et ce, pour le plus grand plaisir de node notre existence, l’Harmonie a pu livrer 3 concerts pour le plus grand plaisir de la population.

Pendant ce temps, nous trouvons un nom et un emblème. De plus, nous jetons les bases juridiques de notre existence en nous constituant en organisme à but non-lucratif.

Au terme de cette première année d’existence, le bilan qu’on en tirait était globalement positif : partis de presque rien, sinon de notre compétence musicale et de notre volonté ferme de faire de la bonne musique dans un contexte de franche camaraderie, nous avions réussis à donner 4 concerts très appréciés, tout en augmentant notre effectif à une trentaine de musiciens.s concitoyens de la région métropolitaine, particulièrement ceux de la Rive sud.

Plusieurs défis attendaient alors ce groupe de musiciens; en effet, tout était à faire sur le plan de l’organisation. Le comité provisoire nommé à cet effet se mit à la tâche . Un local de répétition est trouvé, un directeur musical, Claude Ledoux est recruté et des pièces musicales sont amassées à droite et à gauche, de telle sorte que dès les premiers mois.

La consolidation

À cette phase de fondation, se succède une phase de consolidation qui, elle aussi, fut fort active. Après le départ de notre directeur musical Claude Ledoux, il a fallu retenir les services d’un autre directeur musical, Benoît Thibault, qui est toujours avec nous d’ailleurs. Celui-ci s’est vaillamment mis à la tâche pour préparer notre concert bénéfice, en février 2004, concert qui fut d’ailleurs un succès. Au cours de cette année également, les effectifs musicaux se sont renouvelés; de nouvelles figures sont apparues qui constituèrent un apport important à notre vie musicale.

Au cours de la troisième et quatrième années, nous atteignons notre vitesse de croisière.

En regard des effectifs musicaux, nos efforts de recrutement ont porté fruit : nous atteignons alors le nombre de 35 musiciens.

Pour chacune de ces années, une trentaine de répétitions, deux concerts bénéfices, quelques concerts estivaux, tout indique que notre vie musicale est fort active. Celle-ci s’est donc enrichie, non seulement par les concerts dont le programme était plus exigeant, mais également par la présence de notre directeur musical, Benoît Thibault. Nous avons engagé celui-ci afin qu’il nous mène plus loin dans notre compétence musicale, tout en faisant preuve de doigté et de respect de notre fonctionnement démocratique. À cet égard, nous ne pouvons qu’espérer que notre cheminement commun se poursuive et que l’on atteigne ensemble de nouveaux sommets.

Reconnaissance de la Ville de Longueuil

Soulignons également que l’HVDS fut reconnue comme organisme communautaire par la Ville de Longueuil. Cette reconnaissance nous permet de rayonner dans le milieu communautaire, ce qui est un tremplin pour rejoindre la population, qui est la raison d’être de nos concerts.

Notre mission

Pendant ce temps, nous avons défini à l’interne la mission que notre groupe de musiciens poursuit : nous voulons être une harmonie qui, tout en recherchant l’excellence dans l’interprétation des pièces musicales, favorise la participation de musiciens amateurs pour qui la musique est un loisir enrichissant aussi bien pour eux-mêmes que pour la population dont ils sont issus.

En terminant

Nous espérons avoir été à la hauteur de nos ambitions; nous espérons surtout que les concerts que nous avons livrés au cours des ans ont plu à nos auditeurs, dont un certain nombre nous suivent assidûment.

La croissance et le maintien de notre harmonie exige beaucoup d’efforts et d’assiduité. Malgré tout, nous avons la ferme intention de poursuivre le développement de notre organisme afin qu’il devienne l’organisme musical de référence sur la Rive sud.

Ce succès passe nécessairement par l’appui indéfectible et fidèle des auditeurs . Nous nous engageons à livrer des concerts comme par le passé, dont les pièces au programme sauront être d’une écoute agréable.

Le répertoire

L’Harmonie les Vents du Sud possède un répertoire de plus d’une centaine de pièces.  L’harmonie joue des pièces de grade 2.5 jusqu’au grade 4.5 selon les difficultés des pièces.  Le style de répertoire est plutôt variés: des oeuvres classique, jazz, populaire, de la musique de film et des pièces originales pour harmonie font en sorte que le répertoire est varié et très apprécié par les musiciens et par notre publique.